Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 19:54
Et maintenant ?

Nous

ma generation

nos enfants

n'avons pas bénéficié du lot d'horreurs

infligées à nos parents

mon père né orphelin

mon grand-père Migheli Anghjulu

flingué de plein fouet à Fains-Veel, près Bar le Duc

173 è régiment aio ziteddi allez vous faire tuer

et mon père en 39 qui repasse par là, dans son char

lui qui était cavalier, en 1939 à deux pas de l'endroit -Faux Miroir- où son père a rendu l'âme 25 ans avant.

Mon grand père maternel enfermé toute la guerre dans la tour de Coltidz

vous savez : "La grande évasion" de Renoir,

4 fois condamné à mort, quatre fois emmené devant le peloton d'execution

je le revois bien, taciturne, secret, renfermé

et nous les tout petits nous savions bien sa souffrance

et nous on a dit : maintenant le monde est beau

nous n'avons pas eu de guerre

pas de sida

pas de chomage

la liberté sexuelle à tout va

une liberté et un espoir immense

qui allait de soi :

ça allait se faire, le monde dont nous ne rêvions même plus

tellement il était là

dejà réalisé.

Nous ne nous sommes pas assez mefiés

les forces de l'ombre oeuvrent dans l'ombre c'est leur milieu

et maintenant elles débarquent en plein jour

o Missiavu, o Grand'Pa, pourquoi avez-vous souffert tout ça ?

copyright dominique ottavi

Repost 0
Copyright Dominique ottavi
commenter cet article
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 21:54
La mienne

J'ai dépassé l'existence
La violence et la non violence
L'insulte et la souffrance
Le trou du cul et la naissance
Simplement je vis
Ce n'est pas rose chaque jour
Mais chaque jour c'est ma vie
La mienne


Copyright dominique ottavi.

Repost 0
Dominique ottavi
commenter cet article
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 00:26
Voilà

Voilà

J'ai démonté les pierres du pont

decoiffé la lune

j'ai vu dans le ciel

des signes je crois

et des étoiles

pour sûr

Emeline était la fille du fermier

Emeline était plus fière

que belle

toujours droite

dressée sur l'horizon.

copyright dominique ottavi. Tous droits réservés.

Repost 0
Cdominique ottaviopyright
commenter cet article
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 13:52

J'aime ceux qui m'ont trahi J'aime ceux qui m'ont laissé Je prie pour que la vie ne leur fasse jamais subir ce qu'ils m'ont infligé. Je vous aime mes traîtres, mes héros Je ne puis plus vous juger Qui suis-je pour juger? La vie n'est qu'un passage Rapide Bref Et violent Alors le discours humaniste Bien sûr est le mien Mais faut pas déconner quand même. Je vais me reprendre À crier Hurler Sarabande!

© dominique ottavi.

Repost 0
©dominique ottavi
commenter cet article
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 13:47
repartiras

Il est bon de regarder la nuit en face,

dans les yeux.

On te dira hystérique.

Tu riras.

Un peu.

Et le matin viendra.

Et son cortège.

Alors tu boucleras ton sac.

Repartiras.

© dominique ottavi.Tous droits réservés

Repost 0
©dominique ottavi
commenter cet article
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 13:45

Francisca est partie... La nuit continue. La pleine lune est de sortie. Et nous sommes au monde, quoiqu'on dise. Alleluia.

© dominique ottavi. Tous droits réservés

Repost 0
©dominique ottavi
commenter cet article
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 21:58
Haïku ?

il frappe au carreau

que drape un rideau jauni

la lampe s'éteint.

copyright dominique ottavi

Repost 0
dominique ottavi. Tous droits reserves
commenter cet article
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 22:06
Que toi

Ce que tu fais

ce que tu penses

ce que tu dis

ne te laissera jamais indemne

ne te plains donc pas

quand tu crois que l'injustice te prend par le col

il n'y a pas d'injustice jamais

il n'y a que toi.

copyright dominique ottavi. Tous droits réservés.

Repost 0
dominique ottavi
commenter cet article
10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 14:46
Jusqu'à la Fin des Temps par Céline Guillaume

« -Tu les trouveras toi-même grâce aux signes qui te parviendront de l’au-delà. Aie confiance, la mort n’est que la continuité de la vie, ne sois pas celle qui juge, mais celle qui écoute. Et surtout, n’oublie jamais que le courage, c’est l’acceptation de soi. C’est l’acceptation de l’état des choses. C’est vivre le présent et l’aimer en sachant qu’il contient la semence de l’éternité. »

Jusqu’à la Fin des Temps. Céline Guillaume, éditions Underground.

Dans les « Ecrits » de Nichiren, on trouve la remarque que dans la mer il y a des routes invisibles pour les poissons, dans l’air des routes invisibles pour les oiseaux… J’ajoute volontiers qu’il y a sur la terre des hommes, des fils invisibles qui les relient entre eux. Que nous renaissons sans cesse tous ensemble, ceux que l’on aime, et ceux que l’on n’aime pas, ceux qu’on ne sait pas qu’on aime et ceux qu’on ne sait pas qu’on n’aime pas… mais chacun a sa fonction. La mienne c’est à moi de la découvrir. Pour m’y aider, il y a des gens qui surviennent au bon moment, ou au mauvais, c’est pareil. Et par-delà tous les j’aime ou je n’aime pas, à moi de comprendre et d’accueillir la rencontre.

J’ai croisé Céline Guillaume sur Facebook, et j’ai éprouvé le besoin de lui commander un livre en lui laissant le choix du titre. Elle m’a fait parvenir « Jusqu’à la Fin des Temps ».

Je l’ai lu avec entrain, ravissement et même si nous ne labourons pas le même champ littéraire, ce livre m’a beaucoup touché. Sous ses allures un peu à « l’eau de rose » (qu'elle me pardonne!), le monde de Céline se révèle brutal, violent, sans pitié, à la mesure de la souffrance intérieure qui est son lot et qu’elle ne se lasse pas de nommer jusqu’à la fin, imprévisible, surprenante, terrible, choquante, éblouissante. Quelque chose qui ne prend pas de gant avec la vie, la destinée, et sans cesse cette obsession de chercher, toujours, de ne pas, malgré l’envie qu’on en peut avoir, baisser les bras, avancer encore, quelques soient les circonstances et les drames, toujours plus loin…

©dominique ottavi. Tous droits réservés.

Repost 0
©dominique ottavi
commenter cet article
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 12:33
Cheveux Rouges

Cheveux Rouges

avait trois amants

le premier bien placé

au gouvernement

le deuxième pagayant

dans le vent

le troisième prit son temps.

©dominique ottavi. Tous droits réservés

Repost 0
©dominique ottavi
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de dominique "dumè" ottavi
  • Le blog de dominique "dumè" ottavi
  • : Parole, chant, écriture, musique, poésie, scène, théâtre, ateliers de creation littéraire et musicale...
  • Contact

Recherche

Liens