Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 14:50

Adoration

Tu as vu comme ils disent ? Je ne sais pas, moi, à part l'invective ? Je rentre dans mon nulle part, au long de murs qui s'effritent. Il fera beau demain sans doute. On remerciera le ciel. Les trottoirs auront été balayés par nos petits frères. J'attendrai qu'ouvre le bistro. La boulangerie, elle, le sera, depuis déjà longtemps, ouverte. Les bateaux comme d'habitude seront assoupis dessous la statue du général d'Empire, et les platanes ébarbés seront comme toujours ridicules. Mais on ne dira rien qui puisse blesser. Nous ne sommes pas là pour nous chiffonner. Je prendrai ton beau visage dans mes mains. Je ne dirai rien. Sans m'absenter pour autant. En toute pure adoration. Adoration.

L’image contient peut-être : 1 personne
Repost 0
dominique ottavi
commenter cet article
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 00:33

ici

la folie est en cheveux

l'écheveau de ses façons

dévidé

on marque à la craie

les chemins de croix

la foule applaudit

les photographes

s'esclaffent

encore un beau sujet

pour la fin du carême

en cette période presque estivale

tartes à la crème

et feux grégeois

pas une sinécure

que d'être de là-bas

quand là-bas

c'est ici

tu vois ?

 

© dominique ottavi

Repost 0
dominique ottavi
commenter cet article
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 15:00

J'oubliais : j'avais avec moi, comme livre "de chevet" dans la 2CV, "Selva Oscura" de Dashiell Hedayat, que je lisais et relisais de l'Ombrie à Trasimene, de Ravenne à Bologne... Il me faut le relire aujourd'hui.

Je me souviens de cette première longue "dérive" italienne en 1973 ou 14, l'éblouissement à Siena de découvrir la Piazza del Campo, et dans le palais qui prend place de l' "attache" des deux valves de cette coquille Saint-Jacques dont il n'en reste qu'une : la place elle-même, cette fresque belle à mourir debout... j'ai écrit tout ça dans mon livre d'alors: "Où serons-nous à la Sainte-Emma ? (Arcane 21 éditeur. Montpellier) et ça tombe bien parce que la Sainte-Emma c'est demain, et que je suis toujours vivant... Et que c'est le printemps vraiment...
Fabuleux Simone Martini : Guido Riccio da Fogliano, seul, chevauchant immobile dans ce désert hérissé de citadelles et de camps militaires, où l'on ne voit personne, sous ce ciel tourmenté, qui ne laisse finalement qu'une impression de paix, de volonté tranquille de poursuivre, quoiqu'il arrive et... la solitude !

© dominique ottavi

 
Aucun texte alternatif disponible.
Aucun texte alternatif disponible.
Repost 0
dominique ottavi
commenter cet article
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 22:52

Les mots sont des frontons
D'où ce qui me revient
Ne tourne jamais rond
A force j'ai un peu mal au poignet
Mais je lance, je relance encore
Obstinément

Copyright dominique ottavi. Tous droits réservés.

Repost 0
dominique ottavi
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 18:23
Librairie TAC-Motifs Grasse (06)Vendredi 14 avril à 18h, Dominique Ottavi présentera son nouveau livre Présentation en musiques et chants et Cetara (cistre traditionnel corse) du nouveau livre de Dominique Ottavi : " Et ceux qui vont sur la mer..." Les Impliqués éditeur.
"Eléphants", l'opus précédent, Colonna éditions sera également présenté.
ion
Repost 0
dominique ottavi
commenter cet article
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 12:48

 

Le repéreur
L'arpenteur
Le pointeur des frustrations notables
L'ambivaleur
Le pas confortable
Le peu aimable
Qui va toujours
Au fond de tes poches
Chercher le grain de sable
Celui qui bloque ta machine
Alors la haine...
Bonne débine !
Je n'en serai jamais la fouine.

Copyright dominique ottavi

 

Voir les commentaires

Repost 0
dominique ottavi
commenter cet article
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 12:43

La sentence du vent.
Je t'avais promis des hallebardes
Tu les as eues
Voici les pages de garde
Pour solde de tout compte.
De la part du vent.

 

Copyright dominique ottavi

Repost 0
dominique ottavi
commenter cet article
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 12:38

Rencontre, signature, lectures à pleine voix, chants et cetara...

"Et ceux qui vont sur la mer..." par Dominique Ottavi. les Impliqués éditeur. Librairie La Marge Ajaccio, le 7 avril 2017 de 16h30 à 19h30

Repost 0
dominique ottavi
commenter cet article
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 12:18

Ils disent sans rien dire
Parlent sans écouter
S'écoutent sans plus entendre
leur propre voix
Exsangue
Ils disent qu'ils comprennent
Tout, mais oui, tu sais
Et déjà leurs yeux se ferment
Sur leur "c'est sûr " tu sais
Et déjà, déjà
La houle du grand large
Leur ramène telles des épaves
Des sortes de grands rêves étranges
Des cauchemars

des épouvantes.

Copyright dominique ottavi

Repost 0
dominique ottavi
commenter cet article
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 21:22

 

Je ne saurais penser
Pour ma part
Que l'homme est la mesure
De toute chose
Je penche plutôt pour l'oiseau
Ou le bateau.

Copyright dominique ottavi

Repost 0
dominique ottavi
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de dominique "dumè" ottavi
  • Le blog de dominique "dumè" ottavi
  • : Parole, chant, écriture, musique, poésie, scène, théâtre, ateliers de creation littéraire et musicale...
  • Contact

Recherche

Liens